Acceptez-vous d’être géolocalisé?

Dans ce travail, Lucie Rodrigues-Goncalves s’est intéressée aux déterminants de l’acceptation de la géolocalisation. Deux résultats essentiels sont obtenus. Le premier est que l’acceptation est largement dépendante de la nature du service. Résulte-t-il de l’initiative du consommateur ou de celle de l’entreprise, est-il marchand ou simplement amical? Les différences importantes obtenues sur les différentes échelles d’acceptation conduisent à l’idée qu’il n’y a pas une acceptation globale, mais des acceptations conditionnelles. Le second résultats important est que si il n’y a pas de différence socio-démographique significative, le degré de confiance, le degré de contrôle, le fait d’être concerné par le devenir des données personnelles sont déterminantes.

A l’évidence ce travail est un des meilleurs présentés lors des soutenances de mémoire de master et servira de base de travail pour une exploration plus approfondie des rapports des consommateurs à l’utilisation de leur géolocalisation dans le cadre des projets d’études du master. C’est on ne le soulignera pas assez, un sujet essentiel à l’heure du marketing mobile et de la diffusion massive des smartphones.