Le management se réinvente : entreprise à mission sociale, économie de fonctionnalité, gestion stratégique des talents, reverse marketing, produits responsables…

 

Le 17 Mai, le Master MOI participait à la table ronde autour du Positive Business. Pour en apprendre plus sur cette nouvelle tendance, nous avons eu le privilège d’échanger avec des intervenants experts sur le sujet :

 

  • Emery Jacquillat, Président – Camif MateIsom
  • Stéphane Marchand : Délégué Général – Association Entreprise et Progrès
  • Christophe Cote : Directeur – Adopte un bureau
  • Mickael Cornou : Directeur Marketing – Interface
  • Michel Augendre : Fondateur – Impact Campus

 

Si les avis sont unanimes sur les changements impactant sans cesse nos organisations, l’intégration du positive business et du management réinventé ne sont pas encore d’actualité dans toutes les entreprises.

Pourtant certaines entreprises ont déjà opté pour une stratégie durable tournée vers le local, la solidarité et la responsabilité notamment environnementale, comme la Camif, dont le repreneur Emery Jacquillat  a fait sienne la notion de Positive Business et  a gagné son pari ou encore la start-up Adopte un Bureau dont le business model est basée sur l’économie circulaire.

Comme l’ont souligné les intervenants, il est encore très difficile d’imposer le concept de positive business dans les grandes entreprises ou dans celles qui ont pour finalité de générer le plus de profit possible, sans remettre en cause le management.

Malgré le fait que le monde de l’entreprise ait conscience des mutations en cours et à venir, il peine à intégrer que la recherche d’un comportement plus responsable est générateur d’engagement pour les salariés tout comme les consommateurs et donc de profits

Les apprentis du master ont également pu partager leurs anecdotes et le ressenti de leur quotidien en entreprise. Grâce à cet échange, ils ont eu l’occasion de parler de leur incapacité à changer seuls, la stratégie des l’entreprises axées sur le seul gain au détriment de l’éthique.

Cette table ronde a permis aux étudiants d’échanger avec des dirigeants précurseurs en matière de RSE et de prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs activités.  Ils ont pu ainsi comprendre comment, par un marketing plus transparent et plus interactif, les entreprises pourraient s’ouvrir de nouvelles portes, trouver de nouveaux débouchés chez des consommateurs qui souhaitent être plus responsables.

 

Les étudiants ont bien compris qu’en adoptant les deux concepts de positive business et de management réinventé, ils seront le porte-flambeau du leadership de demain !