nicolas_andre_on1

 

Mercredi 14 Octobre, nous avons eu le plaisir d’accueillir Nicolas André, ancien étudiant de Paris Ouest, mais surtout directeur de développement chez Synomia.

Synomia est une agence de conseil spécialisée dans l’analyse des datas sémantiques au service de la communication et du marketing.
Leur mission est d’analyser « la voix du client » afin que l’offre des entreprises soit adaptée aux demandes de leurs cibles.
Pour y parvenir, Synomia examine de façon multicanale toutes les données non structurées (aussi appelées données sémantiques) présentes sur le web, les réseaux sociaux ou au sein même des entreprises (CRM, enquêtes…).
Plus concrètement, les données sémantiques représentent l’ensemble des éléments textuels impossibles à intégrer dans une base de données classique à l’instar d’un commentaire de consommateur.

Au travers d’une Data Room Sémantique, Synomia transforme ses analyses en recommandations stratégiques et les déploie de façon très opérationnelle.
La Data Room Sémantique est un condensé hiérarchisé et organisé des informations les plus importantes pour comprendre finement la demande autour d’une problématique client clé (Qui en parle ? Où ? De quoi ? Comment ? Que faire ?…).

Ainsi, dès que les enseignements clés sont rassemblés au sein de la Data Room Sémantique, Synomia procède à l’activation stratégique et opérationnelle.
Ils délivrent ainsi une feuille de route et des recommandations stratégiques, puis accompagnent les entreprises dans le pilotage opérationnel.

Les recommandations stratégiques se font entre autres grâce à la réalisation d’une cartographie.
Cet outil, permet d’obtenir le positionnement de la marque, produits ou sociétés sur une problématique donnée, via l’analyse des données sémantiques.
Par la suite, il est possible de déterminer si la marque est en conformité avec le positionnement souhaité ou si elle doit revoir sa stratégie afin d’améliorer l’image perçue par le consommateur.

Aujourd’hui, les données sémantiques sont une des clés de la digitalisation d’une entreprise.
Le Big Data regroupe une multitude de données mais surtout une grande variété de contenu et de format.
Le but pour les entreprises n’est plus seulement de récolter de la matière brute mais surtout de réussir à l’analyser et la traiter.
Il est vrai que les entreprises parviennent de mieux en mieux à analyser les données structurées, cependant, ces dernières ne représentent qu’une infime partie du potentiel du Big Data.
En effet, le consommateur devient acteur et intervient de plus en plus sur le web.

Nous ne sommes plus dans une tactique de Top-Down, où l’entreprise met en place une stratégie dirigée vers le consommateur et espère que celle-ci collera avec ses attentes.
Les entreprises doivent remettre le client au cœur de leur stratégie.
Le traitement des données sémantiques permet donc d’analyser au mieux le comportement du consommateur, ses centres d’intérêt et ses prises de parole libres afin d’apporter un ajustement entre l’offre des entreprises et les attentes des consommateurs.

Pour les entreprises, le raffinement de cet or noir que constituent les données sémantiques est le nouvel enjeu économique.
C’est sur ce terrain, qu’aujourd’hui et demain, les entreprises feront la différence.

Source : Synomia : http://www.synomia.fr/fr/

Rédaction par Rémi Gonzales